Quelles sont les montagnes à visiter au Japon ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Si, pour vous, un séjour au Japon rime avec nature et aventures, nous vous guidons, non pas dans les villes super urbanisées du pays, mais plutôt vers ses hautes montagnes. Ces dernières occupent près de 70 % du pays donc elles sont un incontournable durant un séjour. Mais quels monts faut-il visiter ?

Le Mont Fuji, un incontournable durant un voyage au Japon

Avec un sommet qui culmine à plus de 3 776 m de haut, le Mont Fuji est la plus haute montagne du Japon. Il fait partie des trois montagnes sacrées du Japon et est considéré comme le symbole sacré du pays. En 2013, il a été classé au patrimoine de l’UNESCO. Située sur l’île de Honshu, son ascension est une activité très prisée que ce soit par les Japonais ou les touristes. Si vous souhaitez l’escalader durant votre voyage au Japon, il est conseillé d’y aller en été afin de profiter du coucher ou du lever de soleil sur ses hauteurs.

Le Mont Mitake, pour ceux qui voyagent avec leur chien

Avec ses 929 m d’altitude, il est moins imposant que le Mont Fuji, mais reste très apprécié des touristes et des natifs. Sa proximité avec Tokyo explique peut-être pourquoi il est toujours très fréquenté. Pour s’y rendre, le trajet en train ne dure que 90 min. On peut aussi y accéder en téléphérique. L’ascension à pied de ce mont permet d’apprécier les paysages alentour. On y trouve aussi l’un des plus anciens sanctuaires du pays, le Musashi Mitake. L’ensemble se situe dans le parc national de Chichibu Tamakai.

Le Mont Takao, un lieu de pèlerinage bouddhiste

Le Mont Takao figure aussi parmi les montagnes les plus fréquentées du pays. Il est plus proche encore de la capitale que ne l’est le Mont Mitake puisqu’il faut moins d’une heure pour s’y rendre. Également considéré comme un mont sacré parce qu’on y trouve le Temple Yokuoin. Ce dernier a été construit en 744 par l’empereur Shomu et est, aujourd’hui encore, un lieu de pèlerinage pour les peuples bouddhistes. Même si son sommet culmine seulement à 600 m d’altitude, il reste très apprécié par les randonneurs.

Les Alpes japonaises

Pour ceux qui sont en quête de sensations fortes et de paysages vertigineux, les Alpes japonaises sont un site à ne pas manquer. Ces crêtes montagneuses représentent le site dédié à l’alpinisme au pays du Soleil Levant. Toutes culminent à plus de 3 000 m d’altitude ce qui vous laisse l’embarras du choix. Parmi les sommets les plus appréciés, on peut citer Kita-dake qui culmine à 3 193 m, Hotaka-dake à 3 190 m, Aino-dake à 3 189 m, Yari-dake à 3 180 m, Akaishi-dake à 3 120 m et bien d’autres encore. Ces montagnes aux accents alpins sont un terrain de jeu apprécié des grimpeurs et des amoureux de la nature tout au long de l’année. En hiver, ils profitent de l’ascension pour skier tandis que durant les beaux jours, les randonnées s’enchaînent.

Découvrir

Ushuaïa, un petit bout de l’Argentine

L’Argentine n’arrête pas de parler de lui ! Elle grouille des petites merveilles mais aussi des cités mythiques telles que Ushuaïa. Ushuaïa est

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.