Alpinisme : comment réussir à maigrir avec l’escalade ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Rêvez-vous de venir à bout de vos kilos superflus ? Il vous faut ainsi mettre en pratique régulièrement des activités sportives. Elles vous permettent non seulement de perdre vos graisses corporelles, mais aussi d’éviter que vous ne soyez sujet à la fonte des masses musculaires. L’alpinisme, aussi appelé escalade, figure parmi les sports phares pour perdre du poids.

Se munir des accessoires nécessaires à l’escalade

L’escalade est une randonnée à part entière, nécessitant ainsi un investissement énorme en termes de temps. La préparation doit aussi être chronophage. Pour un alpinisme qui se déroule à merveille, vous avez à vous munir de tous les accessoires y afférents. Le sac à dos et le sac à magnésie sont les accessoires les plus indispensables à l’alpinisme.

Dégaines escalades, mousquetons, descendeurs, assureur, poulie…ceux-ci figurent au palmarès de la liste des outils qu’il vous faut le plus dans le cadre de votre programme sport escalade. Il vous faut aussi des coinceurs, des camalots, des pitons, et des piolets Vous aurez éventuellement besoin des broches à glace et des crampons. Les autres outils dont vous devez vous munir sont les chaussons escalade, les cordelettes, les longues, les baudriers et les casques escalade.

S’adonner à des séances d’échauffement

Tout comme les autres activités sportives, l’escalade nécessite de faire des échauffements adéquats. En effet, ce sport de montagne fait l’objet d’une énorme dépense énergétique, étant ainsi très endurant. Il existe une multitude de types d’échauffement à votre disposition. Les cardio-trainings sont les meilleurs exercices d’échauffement.

Vous n’avez pourtant pas besoin de faire du vélo ou du running. Il suffit que vous mettiez en pratique une séance de 10 minutes de corde à sauter ou de pompes. Le jumping jack, la planche et la chaise sont aussi des exercices simples faisant l’objet d’un échauffement adéquat. Si vous êtes féru des burpees, des squats sautés ou des crunchs, rien ne vous empêche de les pratiquer pour vous échauffer.

Étudier le versant abrupt ou la paroi

Que vous soyez novice ou chevronné en escalade, vous avez besoin d’analyser le versant ou la paroi sur lequel vous grimpez. En bas, vous vous devez d’emblée d’identifier les points où mettre pieds et les endroits où accrocher vos mains. En même temps de faire l’analyse, vous pouvez imaginer comment vous allez faire pour grimper le versant ou la paroi.

Il est aussi bénéfique d’imaginer la descente. Imaginez à l’avance ce que vous envisagez de faire pour réussir chaque montée et pour utiliser de la bonne manière vos différents matériaux. Il est à noter que l’escalade sur un versant abrupt enneigé nécessite l’utilisation de vos broches à glace, pour ainsi éliminer les éventuelles présences de glaces tout au long de votre parcours.

Travailler beaucoup votre calme avant l’escalade

Le calme revêt une importance particulière dans la pratique de l’escalade. Travailler ainsi votre zénitude est l’autre réflexe que vous avez besoin d’adopter. Pour cela, vous avez besoin de prendre votre temps et vous vous devez de mettre en pratique des séances de relaxation diverses. La respiration est le type de relation le plus efficace pour aller au-dessus de sa peur.

Outre la respiration, il y a aussi la méditation. Vous n’avez qu’à vous mettre assis, clore vos yeux et truffer votre tête des pensées positives et relaxantes. Le yoga aussi peut vous permettre d’avoir un esprit détendu en plus d’étirer vos tissus conjonctifs. Plus important encore, ce mécanisme d’étirement des muscles vous aide surtout à éliminer vos graisses corporelles.

Réaliser l’escalade…la montée et la descente

Accessoires et esprit déjà prêts ? Il ne vous reste que la pratique de l’escalade. Munissiez-vous de tous les accessoires qu’il vous faut et apprêtez ainsi à faire votre première montée, et cela, de manière à rendre les plus tendus possibles vos bras. Vous avez aussi à faire en sorte de vous coller de plus près à votre versant ou à votre paroi.

Il est vrai que les mains sont les membres du corps les plus travaillés, mais vos jambes et vos mollets sont votre principal appui. Chaque montée est idéalement précédée d’une inspiration, ce qui vous permet d’avoir plus d’énergie et de ne pas vous fatiguer dès les premières montées. Pour ce qui est de la descente, vous n’avez qu’à faire les mêmes gestes adoptés lors de la montée et le tour est joué.

Découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *